La folie des métros

Tout a commencé il y a 3 semaines…


Nous étions en route pour aller voir un musée avec ma classe et nous attendions le métro. Tout allais bien comme d’habitude, les gens de ma classe faisaient les cons et tout… Mais lorsque le métro arriva il ne s’arrêta pas et poursuivit son chemin. 5 minutes plus tard un autre métro passa et fit de même : il ne s’arrêta pas et continua son chemin… Je trouvais ça bizarre… Nous étions sur le quai et il y avait 1 rame de métro de chaque côté du quai. Plus le temps passait plus les métros arrivaient dans les 2 sens à grande allure et sans marquer l’arrêt… Personne ne semblait y faire attention.


Au bout d’une 1 heure environ un métro passait sur chacune des rames toutes les 30 secondes et à une vitesse hallucinante… C’est là que commence le massacre !


Les gens sur le quai ont commencés à être aspirés par les métros à cause de la vitesse et de l’appel d’air… Inutile de vous dire que cela a été sanglant… Des bouts de corps et d’organes étaient dispersés dans tout le quai… Et cela empirait !


Les survivants, c’est-à-dire ma classe, mes profs et moi-même ainsi que quelques inconnus, on s’accrochait tous à ce qu’on pouvait pour éviter d’être aspirer… En vain, la plupart ne résistaient pas longtemps et mourraient à leur tour dans des souffrances horribles ! Le pire c’était leurs cris lorsque ils étaient aspirés et celui qu’ils poussaient lorsqu’ils étaient percutés et déchiquetés…


Cela a duré une bonne demi-heure.

Quand tout est redevenu normal, il ne restait que l’un de mes 2 profs, quelques camarades de classe et quelques personnes qui m’étaient inconnus.


Mon prof principal allait dire quelque chose et puis... Je me suis réveillé.


Ma chambre était encore dans le noir et je pouvais distinguer le soleil à travers mes volets. Sur le réveil était affiché 8h32. Je m'étais levé et m'était diriger vers la fenêtre pour ouvrir mes volets me disant que je détestais ce genre de cauchemars réaliste, mais j'en riais car je savais que ce n'était pas vrai.


Dehors, dans ma rue, il y avait des métros renversés et certaines maisons étaient à moitié détruites. Des corps sans vie gisaient sur le sol...

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partenaires


Tenez vous au courant sur FB !

Liens


Suivez moi sur Twitter !


Ce site est protégé. Tout les éléments de ce site qui seront repris sans mon accord et publiés autre part, pourrons faire l'objet de poursuites judiciaires (Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle)